J'arrive de Paris. Quand on est une pétasse parisienne qui débarque en province et qu'on cherche un coiffeur, où va-t-on? Dans une franchise dont la réputation n'est plus à faire! En l'occurrence, pour moi, c'est Dessange, même si je ne suis pas tout à fait satisfaite, au moins je suis coiffée en sortant et ça dure après le shampooing.

Le hic, c'est le coût! Et là, le mari-de-la-pétasse-parisienne, il est beaucoup moins d'accord! Donc pour lui faire plaisir, je me suis : " Bof, une ptite coupe/balayage + soin chez Tchip, au pire, je perds quoi? 55 euros? Allez, banco, allons-y"

Donc, acte... après avoir posé Babù à la crèche un matin, hop, hop, j'emmitoufle Txupi et hop, hop direction le salon Tchip pas très loin de chez moi.

"Bonjour, je viens pour une coupe/balayage. C'est possible?"

Je m'installe. Je regarde les images. Je dis : "c'est ça que je veux!" En gros, ma coupe au carré longueur épaule revenue un peu sous la machoire, avec un volume un peu boule. Rien d'artistique ni de transcendant. Juste du facile à vivre pour une maman de 2 tornades.

"Et la couleur?" vous remarquerez que, moi, je fais des phrases et que la vendeuse, pardon, coiffeuse ne connaît pas l'usage des verbes... "Oh, ben j'aimerais qu'on éclaircisse encore ce que j'ai, mais sans prendre aux racines."

Paf, paf, je m'installe devant un miroir et la vendeuse charcutière coiffeuse se met à la tache (oui, oui, sans accent...). Voilà, fini. Elle m'enturbanne chichement dans du film plastique. "Ha bon, dis-je, vous ne me mettez pas sous les infra-rouges?" "On fait pas ça..." Bon, je commence à m'inquiéter...

Couleur prise, shampooing. Mon amour de bébé dort toujours. Soin.

Allez, on passe à la coupe. "Ho, c'est très près des racines, non? Et c'est très jaune, non?" ... Je reprécise ce que je veux. Et voilà notre formidable (apprentie?) vendeuse charcutière castratrice en herbe coiffeuse jouant des ciseaux, visiblement très intéressée par la décoration de Noël que sa ténardière patronne met en place.

Ca se gâte : Txupi se réveille pour demander au fournisseur officiel sa midday restauration.

La vendeuse charcutière castratrice en herbe foreuse s'active désormais avec son sèche-cheveux (ouille ça brûleeeeeeeee!!!). Et hop, un rouleau extérieur pour faire dadame (à croire que c'est un truc de province, ça, faire dadame à moins de 40 ans!). Et hop, on floute un peu tout ça pour faire sauvage.

"Ca vous plaîîîîîîîîît?", me demande-t-on sans le miroir derrière. Pas le temps de regarder ni de réfléchir, un Txupi affamé ça n'attend pas, je file à la caisse avec mon marmot et prends la sortie de secours, même pas!

Dehors, il fait déjà si froid, l'envie me prend de mettre mon bonnet. Mais non, me dis-je, je sors de chez le coiffeur! Et je me regarde dans une vitrine... et je fouille dans ma poche pour trouver mon bonnet.

J'Y CROIS PAAAAAAAAAAAAAAS!!!!!!!!!! C'EST KOUAAAAAAAAAAA CETTE HORREEEEEEEEEEEEEEUR!!!!!

Arrivée chez moi, je nourris mon fils (ben oui, hein, chui une bônne mèèèèère, moua, madame!), le couche pour sa sieste de l'aprem (mon fils est merveilleusement facile!), me regarde à nouveau dans le miroir et là : je pleuuuuuuuuuuuuuuure!

Ensuite, dans entre deux sanglots, j'appelle mon coiffeur habituel chez qui j'avais rendez-vous le lendemain, chhhhutttt! et demande si je peux passer pour qu'on me fasse quelque chose là tout de suite maintenant sinon je fais un suicide capillaire! Coup de bol, avec la neige, il y avait eu des desistements...

Hop, hop, en route. J'arrive "Bonjour, Madame!" ha ici au moins on a reçu de l'éducation! J'enlève mon bonnet et double effet kiss cool : les machoires des coiffeuses tombent littéralement!

"Et c'est une coiffeuse qui vous a fait çaaaaaaaaaaa? C'était dans un salon de coiffure, donc je pense que oui, répondis-je. Euh, alors, voyons, disons que je ne crois pas que nous allons pouvoire rattrapper ces trous et ce jaune en une seule fois...

Bref, allons maintenant à la conclusion de l'aventure :

coût du massacre capillaire = 55 euros

coût du rattrapage coupe chez Dessange = 67 euros

coût du rattrapage couleur, balayage, patine chez Dessange = 134 euros

coût total de mon opération = 256 euros pour retrouver ma chevelure châtain mais pas le mien, vaguement méchée mais complètement crâmé, au dessus des oreilles....

Je suis quand même retournée chez Tchip pour voir si on ne pouvait pas s'arranger compte-tenu de la catastrophe et des preuves accablantes : mon fils, 7 mois a tout vu tout entendu, et mon téléphone portable a pris des photos (je les mets dès que j'ai compris comment les télécharger sur mon pc...). Et bien non, figurez-vous. La ténardière a eu le toupet de me dire qu'il fallait que je revienne, qu'elle m'aurait reprise ben voyons, je l'aurais laissée toucher à ce qu'il me restait de pelage!, que maintenant que quelqu'un était passé sur mon crâne elle ne pouvait plus rien!!! C'est formidable tout de même!

Je me suis aussi fendue d'un email au siège social du groupe (groupe VOG). Et là, je vous fais un copier-coller de la réponse parce que c'est une réponse d'anthologie :

"Madame,

 

 

 

Nous sommes désolés bien que tout à fait concerné par ce qui vous arrive, néanmoins comme nous vous l’avions précisé, nos franchisés sont des commerçants indépendants et de ce fait nous ne pouvons intervenir directement dans la gestion de leur entreprise, sachez tout de même que nous faisons le maximum auprès de ce franchisé pour que vous puissiez trouver un accord avec ce dernier concernant votre litige.

 

 

 

Bien cordialement

 

 

 

 

 

Le Service Client

 

Groupe VOG

 

www.vog.fr

 

www.tchip.fr"

 

Bref, je suis contente de moi... Je vais donc contacter les associations de consommateurs parce que mon budget coiffeur pour presque 3 mois explosé en 2 jours sans compter la perte de temps et l'insatisfaction finale, franchement, ça m'éneeeeeeeeeeeeeerveeeeeeeeee!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

coupe_tchip_c_t__droit

Corps du délit... le côté droit de ma coupe Tchip... forcément à gauche c'était pas pareil!