Comme promis sur face de bouc, voilà enfin je sais mais j'ai des excuses même pas bidon ma recette pour une formidable confiture d'oranges amères, inspirée de "dark chunky marmalade" de Delia online, clic ici

Alors bien sûr, il va falloir vous dépêcher parce la saison des oranges amères se termine...

Les ingrédients :

Pour 2 pots, soit 1kg500 d'oranges amères (dites sevilla, sévillanes, etc.)

entre 800 g et 1kg500 de sucre cristallisé (question de goût... à la maison, les confitures n'ont pas le temps d'être gardées, elles sont mangées dans les 10 jours. Alors, je ne vois pas l'utilité de mettre plein de sucre...)

de l'eau (de quoi couvrir écorces et étamine)

Le matériel :

une étamine ou des gazes (à nouer fermement)

un presse-purée ou ses mains quand on a du courage ou les muscles de mon mari...

une spatule EN BOIS (très important)

une marmite à confiture en cuivre ou une cocotte en fonte (comme moi) ou une cocotte en INOX, mais surtout PAS D'ALU

une louche (en inox),

un entonnoir à confiture (les autres deviendront des sculptures si vous vous amusez à remplir vos pots avec votre jolie confiture toute bonne, ultra chaude et perdue par le plastique...)

des pots en verre AVEC leurs couvercles (Le Parfait si possible, qui portent bien leur nom)

 

How to

 

On verse le sucre dans la cocotte.

On pèle les oranges en ne prenant autant que faire se peut héhéhé que l'écorce. Parce que le blanc donne l'amertume...

En fonction de la taille des morceaux obtenus, on les recoupe... ou pas. Et hop dans la marmite à confiture (moi, c'est dans ma cocotte en fonte... surtout PAS d'aluminium). On mélange avec le sucre.

Ensuite on détaille les morceaux d'oranges en quart ou en huitième et on met le tout dans l'étamine, l'étamine dans la marmite (moi, c'est dans ma cocotte en fonte...) et on couvre le tout d'eau. On peut être généreux, elle va s'évaporer. On mélange et on laisse macérer au moins toute la nuit, au mieux 24 heures.

confiture__tape_trempage

Au bout de ce temps, on allume le feu (sur ma plaque c'est à "3") et on laisse chauffer doucement pendant 2 ou 3 heures SANS FAIRE BOUILLIR.

Au bout de ses, disons 3 heures, on pousse le feu pour faire bouillir. Pas plus de 10 minutes.

On laisse refroidir et quand on peut tenir l'étamine à pleines mains sans se brûler, il est temps d'extraire la pectine... Hahaha, grand moment. Pour mes toute premières confitures, je me suis escrimée sur ma boule de gazes, un peu comme Elie Kakou dans son sketch "you wash it, you wash it ; you riiiinse, you riiiiinse, you riiiiiiiiiiiiiiinse"... hé ben voilà, là, on tourne, on écrase, on pshfgrft pour faire sortir "toute" la pectine comme elle dit, Délia. Dans sa recette, faut pas être une chochotte.

Et la pectine, of course, on la met dans la cocotte. On mélange de façon à ce qu'elle fonde doucement.

On laisse reposer jusqu'au lendemain.

Le lendemain, on remet à cuire à feu trèèèèèèèèèès doux, pendant... longtemps. Quand on en a marre d'attendre ou qu'on est une grosse gourmande et qu'on est pressée de goûter sa confiote, on pousse le feu pour faire bouillir, mais pas à gros gros bouillon, juste un pti bouillon gentil (c'est clair, non? comme explications...). En même temps comment ça vous n'êtes pas Schiva? on met une assiette au frigo pour faire le test de l'assiette.

Quid le test de l'assiette? : ça veut dire que quand on fait tomber quelques gouttes de nectar sur la-dite assiette, le-dit nectar doit se figer dans la minute.

Quand c'est le cas, hop hop on prend ses pots (préalablement mis au four à 100°c pour les stériliser), sa louche EN INOX OU EN CUIVRE MAIS PAS EN ALU, éventuellement son entonnoir et on verse sa confiture dans les pots. On ferme bien et hop hop on renverse le pot pour créer le vide d'air.

On laisse refroidir avant de s'ébouillanter la bouche, la gorge et l'estomac manger!

confiture_en_pot_avec_starbucks

Dans mes premières confitures, j'avais mis 3 bâtons de cannelle. Dans ma dernière mouture, rien du tout. La cannelle donne de la douceur, à mon avis.