Ce sont les derniers jours de Babù à la crèche. Dans un peu plus d'un mois, il ira à la maternelle. Alors, les traditionnels petits sachets cadeaux devaient porter aussi un peu de ces petits mouchoirs à la Chantal Goya.

Sauf que Chantal Goya, j'ai une dent contre elle (Maman nous avait amenés à son spectacle, places à prix d'or, j'avais 6 ou 7 ans, et cette pimbêche chantait en play-back : j'ai quitté ma place quand je m'en suis aperçue pour attendre dehors. Aux gens qui pensaient que ma maman m'avait punie, j'ai déclaré tout-à-fait clairement que je refusais d'assister à la mascarade d'une naze qui ne prenait même pas la peine de se fatiguer à chanter en direct. Et vlan!)

Donc PAS de petits mouchoirs. Et puis pour aller avec le super château-fort-de-la-mort-qui-tue, un mouchoir, pardon, hein, mais ça fait mièvre. Donc PAS de mouchoir. Et puis mon fils, il est sensible mais c'est PAS une chochotte. Donc PAS de mouchoir.

Grattage de tête : mais quoi donc alors?

Pour trouver une idée, rien de tel que trouver des éléments épars et faire en sorte de les assembler.

Je voulais faire des petits contenants en gobelet en papier. Sauf que ça ne doit plus exister un truc comme ça dans les supermarchés. On ne trouve plus que du plastique (enfin le truc dur transparent, sûrement plein de phtalates et machins pas très recommandables...). Et j'ai trouvé des verres à bière. Et j'ai trouvé cette idée très rock'n'roll alors zou, allons-y pour des verres à bière.

Encore fallait-il recouvrir tout ça... Ha ben, tiens, voilà des serviettes qui feront double emploi : douves autour du château-fort et porte d'entrée du Palais des Délices. Le thème sera raccord.

Quoi mettre dedans? Je voulais mettre des bagouzes, des couronnes et puis je suis revenue à la réalité de mon budget (faut quand même pas pousser, hein, c'est une fête pour des gosses de la crèche, pas le bal des Deb' non plus!). Alors, quoi??? Pfff... Bon je vais faire réaliser des bracelets personnalisés. Euh, non, je ne vais pas faire réaliser des bracelets personnalisés : je n'ai pas 200 gosses à fournir en matériel de combat et je ne suis pas L'Oréal, ni n'importe laquelle des entreprises du CAC, donc euh non... Mais ces petits bracelets à mémoire de forme, c'est rigolo et ça peut coller. Le bracelet personnalisé, je le ferai donc moi-même. Et puis les colliers aussi. Avec des bonbons.

DSCN0124

DSCN0126DSCN0127DSCN0128

 

TUTOS

LES COLLIERS DE BONBONS

Je voulais prendre des photos de mes colliers. Sauf que j'y ai pensé APRES avoir refermé les Palais des Délices... Ahemhemhem... Désolée...

Matériel : du fil dentaire, des bonbons MOUS, une aiguille passée au feu

Réalisation : si vous voulez pouvoir mettre et enlever le collier sans passer par la tête (ce qui veut dire une certaine longueur de fil...), il faut confectionner un fermoir.

1 - Prendre une longueur de fil dentaire adaptée. Passer un premier bonbon. Tirer de façon à obtenir environ 3 cm de fil derrière de bonbon. Attacher les deux bouts de fil entourant le bonbon par un double noeud bien serré. Vous avez là la première partie du fermoir.

2 - Prendre le fil par l'autre extrémité et enfiler vos bonbons. Inutile de faire des noeuds entre chaque bonbon : la gélatine et le film du fil dentaire les maintiennent en place. Avec les 5/6 derniers cm du fil, faire une boucle qui permet de passer le bonbon-fermoir et la fermer par un noeud bien serré. C'est la deuxième partie du fermoir.

J'ai utilisé différentes sortes de bonbons : Crocodiles, Nounours en gélatine, Dragibus, Fraises Tagada, Bananes. Je ne recommande pas les Dragibus : après le 1er bonbon enfilé, votre aiguille colle, des amas se forment et c'est l'horreur, il faut nettoyer aiguilles et doigts tous les 5 bonbons... Ca passe quand on en n'a qu'un à faire... Pour 25, c'est beaucoup plus pénible moins drôle!

 

LES BRACELETS PERSONNALISES

Matériel : 15 cm de ruban sergé (blanc ou bis, c'est selon...) ; 30 cm de ruban d'organdi (pour un poignet de petit enfant) ; un pistolet à colle ; des tampons et de l'encre à tamponner ; un feutre (textile ou pas, indélébile ou pas, tout dépend si vous voulez que ça tienne une éternité ou le temps que ça tiendra...)

Réalisation

1 - Couper dans vos longueurs de ruban les bouts indiqués (15 de sergé et 30 d'organdi). Personnellement, je coupe en biais. L'organdi s'effiloche moins.

2 - Marquer vos rubans de sergé au feutre et faire les décorations aux tampons. N'hésitez pas à varier les motifs associés et les couleurs.

3 - Placer le bout de sergé (une fois sec!) à l'envers sur la table (endroit contre la table, donc). Mettre un point de colle à chaque extrémité et éventuellement au centre. Prendre le ruban d'organdi et le centrer immédiatement sur le ruban sergé. Appuyer doucement sur les points de colle pour que les deux tissus adhèrent.

 

LE PALAIS DES DELICES

Matériel : des verres en plastique transparent, des serviettes en papier, du film à recouvrir les livres NON REPOSITIONNABLE (j'avais pris du repositionnable : ça tient très mal!)

Réalisation :

1 - placer un verre "étalon" à l'envers sur une serviette et marquer le contour. Répéter de façon à utiliser le plus de surface possible. Eviter les bords, souvent texturés, sauf si c'est un parti-pris, évidemment! Découper soigneusement. Répéter l'opération autant de fois que de verres à préparer.

2 - dans le film à recouvrir, découper des carrés dont les côtés auront pour taille le diamètre du cercle + 4 cm environ

3 - prendre 1 carré de film, enlever la pellicule de protection, le mettre bien à plat sur la table. Y déposer un cercle de serviette, bien centré (inutile toutefois de faire des marques... tant qu'il reste à peu près autant de marge de chaque côté, c'est bon!). Retirer la doublure de la serviette (les serviettes en papier sont faites de plusieurs couches de papier très fin).

4 -Couper médiatrices (en partant du centre de chaque côté, perpendiculairement) et bissectrices (en partant du coin de chaque angle, à 45°) jusqu'à toucher la serviette. Entre chaque section "bissectrice-médiatrice", recouper au milieu toujours jusqu'à la serviette.

Vous avez obtenu une sorte de soleil dont le centre est la serviette et les rayons les bouts de film découpé.

5 - placer ce soleil sur l'ouverture du verre da façon à ce qu'il soit bien centré et que seuls les rayons de film dépassent. Rabattre les rayons un par un en les faisant se chevaucher.